Une question ? Contactez-nous au 06 16 11 64 28
Photo de couverture de l'article mis en avant
25 juin 2018

MÉTIERS DE LA PRODUCTION ET DE LA MAINTENANCE

LE MÉTIER DE SOUDEUR

Le salaire et la carrière du soudeur

Article paru initialement sur le site emploi-pro.fr le 07/11/2016  | par Laure Martin

Les soudeurs sont demandés dans des secteurs très variés

Décider de devenir soudeur est à l’heure actuelle un bon choix de carrière. Le nombre d’emplois proposé chaque année tourne à environ 3000, dans des secteurs d’activité divers.

D’après une étude de Randstadt, le salaire moyen du soudeur est de 1 579 euros. Si ce salaire n’évolue que de 1 %, il faut savoir que 16 % des soudeurs gagnent entre 1 700 euros et 1 900 euros et 8 % gagnent même plus de 1 900 euros par mois. Les petites entreprises rémunèrent généralement leur soudeur 6 % de plus que les grandes entreprises. Il y même une baisse affichée des salaires dans les grandes entreprises de -2.5 %. Par ailleurs, la prime à l’expérience reste forte puisqu’un soudeur de 50 ans gagne 15 % de plus qu’un soudeur de 25 ans.

Le secteur le plus rémunérateur

Au niveau des secteurs, le plus rémunérateur est celui des machines et des équipements qui permet d’atteindre 1718 euros mensuel. Quant aux meilleures régions, PACA arrive en tête avec 1842 euros, soit 17% de plus que la moyenne des soudeurs au national, suivi de la Haute-Normandie avec 1 827 euros et enfin de l’Ile-de-France avec 1 689 euros. 

Se spécialiser

En France, la plupart des 50 000 soudeurs sont salariés, et environ 3000 emplois se dégagent chaque année. Le métier de soudeur s’exerce dans de très nombreux secteurs industriels tels que l’industrie et le transport naval, l’aéronautique, le transport ferroviaire, l’énergie, l’agroalimentaire, le chimique et pétrochimique, les ouvrages d’art, la maintenance, l’industrie agricole ou encore le bâtiment.

Nucléaire, aéronautique, recherche...

Aujourd'hui, des secteurs comme le nucléaire, l'aéronautique et la recherche pétrolière sont en quête de soudeurs hautement spécialisés. Le soudeur qui se spécialise aura d’ailleurs plus de chance de voir sa carrière évoluer au sein d'une entreprise. D’autant plus que l'automatisation a diminué considérablement l'offre d'emploi d'une main-d’œuvre peu qualifiée. Cette exigence s'ajoute à celle des secteurs traditionnellement demandeurs : bâtiment, automobile, sidérurgie, agroalimentaire, chimie, aéronautique, construction navale et ferroviaire...

A noter que contrairement aux idées reçues c’est un métier qui se féminise de plus en plus. Et il faut savoir que l’insertion des soudeurs débutants est relativement facile sur le marché du travail.

Gestion, droit, finance

QUELLES FORMATIONS POUR UN GARAGISTE ?

Tumisu / Pixabay

Paris, le 15 novembre 2017 – AssessFirst – leader du recrutement prédictif en France – vient de lancer une nouvelle fonctionnalité qui permet aux candidats de ses clients de savoir – instantanément – si leur profil correspond (ou pas) aux jobs qui les intéressent, ceci avant même d’avoir postulé. Les candidats peuvent également suivre – en temps réel – l’évolution de leur candidature.

Avec cette nouvelle innovation, AssessFirst promet aux recruteurs d’augmenter de manière drastique la qualité des profils reçus en entretien, tout en garantissant à chaque candidat une expérience d’une qualité inédite jusqu’alors.

Une relation « candidats / recruteurs » plus équilibrée

Les offres d’emploi classiques présentent toutes les mêmes informations : présentation de l’entreprise, missions proposées, profils recherchés.

En plus de ces informations basiques, les offres d’emploi AssessFirst intègrent : l’équipe en place, les motivations qui les animent, la présentation du manager avec lequel le candidat sera amené à travailler, son style de management, l’attitude souhaitée dans le poste…

Autant d’informations qui permettent aux candidats de se projeter véritablement, sans avoir à atteindre 2 ou 3 mois pour savoir réellement où ils ont mis les pieds…

recrutement prédictif : une nouvelle façon de postuler

Dès la création de son profil, le candidat est invité à compléter le questionnaire AssessFirst. Il obtient alors un bilan complet de son potentiel : la façon dont il pense, ce qui l’anime et le motive vraiment, les comportements qu’il a tendance à adopter de manière privilégiée.

Lorsqu’il postule ensuite à une offre d’emploi, son profil est automatiquement rapproché du profil idéal recherché par l’entreprise. Il accède alors à 2 informations cruciales : sa probabilité de réussir sur le poste et sa probabilité de s’y épanouir sur le long terme.

S’il le souhaite, il a alors la possibilité de pousser son profil en 1 clic.

recrutement prédictif : un suivi en temps réel des candidatures

Autre innovation majeure : désormais les candidats peuvent suivre l’évolution de leur candidature en temps réel.

Pour David BERNARD, CEO d’AssessFirst, c’est un tournant majeur qui permet d’aligner les pratiques des recruteurs sur celles de tous les autres secteurs de l’économie : « Lorsque nous commandons un taxi sur Uber, une pizza sur Foodora ou que nous achetons un livre sur Amazon, nous pouvons suivre l’évolution de notre commande en temps réel, en juste un ou deux clics. Pour nous, il n’était plus possible de proposer une expérience de recrutement dans laquelle 86% des candidatures étaient laissées sans suite. »

Concrètement, chaque fois qu’un recruteur change le statut d’un candidat dans une campagne de recrutement gérée sur AssessFirst, celui-ci en est automatiquement notifié sur son tableau de bord personnel. « Cela permet de communiquer plus efficacement avec les candidats, et surtout de réduire cette frustration liée au fait de ne pas savoir où en est son dossier » déclare David BERNARD.

Aujourd’hui, ce sont déjà plus de 200 offres d’emplois qui ont été créées par les clients d’AssessFirst.

A propos d’AssessFirst
AssessFirst développe une solution de recrutement prédictif qui permet aux entreprises d’anticiper la capacité de leurs candidats et collaborateurs à réussir et à s’épanouir en poste. La solution d’AssessFirst s’appuie sur l’analyse des données de plus de 5 000 000 de profils, qu’ils soient candidats, employés, recruteurs. Aujourd’hui, plus de 3500 entreprises utilisent la solution AssessFirst et peuvent ainsi augmenter leur performance jusqu’à 25%, réduire leurs coûts de recrutement de 20%, tout en diminuant leur turn-over de 50%.

Bureautique

CLOUD + COLLABORATION = GOOGLE APPS

Une solution conçue pour votre entreprise, à partir de 4€ par utilisateur et par mois seulement.

alternate_email

Messagerie @votreentreprise.fr

Envoyez des courriels professionnels avec l'adresse Web de votre entreprise ([email protected]) et créez des listes de diffusion telles que [email protected]

storage

Tout l'espace de stockage nécessaire

L'édition G Suite Basic inclut 30 Go d'espace de stockage en ligne par utilisateur. Pour bénéficier d'un espace de stockage illimité, passez à l'édition G Suite Business, G Suite Enterprise ou G Suite Team.

headset_mic

Assistance directe 24h/24 et 7j/7

Contactez l'assistance Google par téléphone ou par courriel dès que vous en avez besoin afin de vous faire aider directement par l'un de nos conseillers. Vous pouvez également consulter nos centres d'aide en ligne pour trouver rapidement une réponse à vos questions.

security

Commandes d'administration avancées

Ajoutez et supprimez des comptes utilisateur, configurez des groupes et définissez des options de sécurité, telles que la validation en deux étapes et l'authentification unique, le tout via une console d'administration unique.

phonelink

Gestion des appareils mobiles

Protégez les données de votre entreprise avec la fonction de gestion des appareils mobiles, qui vous permet de localiser vos appareils, d'imposer l'utilisation de mots de passe et d'effacer les données à distance le cas échéant, et ce en toute simplicité.

enterprise

Migration des données facilitée

Nos outils et services de migration permettent de transférer vers G Suite les données importantes de votre organisation qui sont stockées dans d'autres solutions.

Métiers de la production et de la maintenance

LE MÉTIER DE SOUDEUR

Le salaire et la carrière du soudeur

Article paru initialement sur le site emploi-pro.fr le 07/11/2016  | par Laure Martin

Les soudeurs sont demandés dans des secteurs très variés

Décider de devenir soudeur est à l’heure actuelle un bon choix de carrière. Le nombre d’emplois proposé chaque année tourne à environ 3000, dans des secteurs d’activité divers.

D’après une étude de Randstadt, le salaire moyen du soudeur est de 1 579 euros. Si ce salaire n’évolue que de 1 %, il faut savoir que 16 % des soudeurs gagnent entre 1 700 euros et 1 900 euros et 8 % gagnent même plus de 1 900 euros par mois. Les petites entreprises rémunèrent généralement leur soudeur 6 % de plus que les grandes entreprises. Il y même une baisse affichée des salaires dans les grandes entreprises de -2.5 %. Par ailleurs, la prime à l’expérience reste forte puisqu’un soudeur de 50 ans gagne 15 % de plus qu’un soudeur de 25 ans.

Le secteur le plus rémunérateur

Au niveau des secteurs, le plus rémunérateur est celui des machines et des équipements qui permet d’atteindre 1718 euros mensuel. Quant aux meilleures régions, PACA arrive en tête avec 1842 euros, soit 17% de plus que la moyenne des soudeurs au national, suivi de la Haute-Normandie avec 1 827 euros et enfin de l’Ile-de-France avec 1 689 euros. 

Se spécialiser

En France, la plupart des 50 000 soudeurs sont salariés, et environ 3000 emplois se dégagent chaque année. Le métier de soudeur s’exerce dans de très nombreux secteurs industriels tels que l’industrie et le transport naval, l’aéronautique, le transport ferroviaire, l’énergie, l’agroalimentaire, le chimique et pétrochimique, les ouvrages d’art, la maintenance, l’industrie agricole ou encore le bâtiment.

Nucléaire, aéronautique, recherche...

Aujourd'hui, des secteurs comme le nucléaire, l'aéronautique et la recherche pétrolière sont en quête de soudeurs hautement spécialisés. Le soudeur qui se spécialise aura d’ailleurs plus de chance de voir sa carrière évoluer au sein d'une entreprise. D’autant plus que l'automatisation a diminué considérablement l'offre d'emploi d'une main-d’œuvre peu qualifiée. Cette exigence s'ajoute à celle des secteurs traditionnellement demandeurs : bâtiment, automobile, sidérurgie, agroalimentaire, chimie, aéronautique, construction navale et ferroviaire...

A noter que contrairement aux idées reçues c’est un métier qui se féminise de plus en plus. Et il faut savoir que l’insertion des soudeurs débutants est relativement facile sur le marché du travail.

Carrière et projet professionnel

COMMENT DEVENIR FORMATEUR INDÉPENDANT EN 7 ETAPES !

Comment devenir formateur indépendant en 7 Étapes ! # Formateur indépendant, devenir formateur, organisme de formation

La réglementation de la formation en France, nécessite une déclaration en tant qu’organisme de formation pour avoir l’obtention d’un numéro de formateur. Celle-ci est obligatoire pour devenir FPC (organisme de Formation Professionnelle Continue). Être FPC, permet de bénéficier du financement par les fonds de formation. La demande se fait en tant que personne physique ou morale auprès de la DIRECCTE de votre région, plus précisément au service du contrôle de la formation professionnelle.

Lors du lancement de votre première  session de formation, celle-ci doit se dérouler dans un délai de 3 mois après la signature de la première convention (bon de commande avec l’entreprise). Le premier bon de commande sera signée sans avoir obtenu le numéro de formateur, ce qui est normal.

Sachez que cette déclaration est valable uniquement pour la formation professionnelle des employés ou des demandeurs d’emploi. Elle ne concerne ni les cours donnés dans le cadre d’un cursus de formation initiale (étudiants, écoliers ou apprentis), ni le soutien scolaire, ni les actions d’information, de conseil, de coaching, ni les thérapies de bien-être, ni les prestations de loisirs.

Alors est-il possible de devenir formateurs indépendants en 7 étapes ?  Quels sont les documents à présenter ? Voici 7 étapes clés pour devenir formateur indépendant !

Constituez ce dossier et envoyez le tout à la DIRECCTE  de votre région (susceptible de varier légèrement d’une région à l’autre)

Étape 1) Posséder une entreprise : Devenir formateur indépendant nécessite d'avoir un numéro de Siret donc une entreprise. Nous vous conseillons de devenir autoentrepreneur pour avoir votre numéro de Siret en quelque jours seulement. Qui plus est, cela vous permettra de s’affranchir des frais de gestion TVA pour vos prestations. 

Étape 2) Remplir le formulaire de déclaration d’organisme de formation  (Cerfa n° 10782*04) : Déclaration organisme de formation cerfa_10782-04 (aidez-vous de la Notice d’aide déclaration organisme de formation)

Étape 3) Compléter le certificat d’inscription à l’INSEE (avis de situation SIRENE) ou un K-bis de moins de 3 mois si société

Étape 4) Signez une première convention de formation qui est simplement un bon de commande, signée avec une entreprise bénéficiaire, ou un premier contrat de formation signé avec un particulier (demandeur d’emploi par exemple) :

Modèle officiel convention formation professionnelle continue Modèle officiel contrat formation professionnelle continue

Étape 5) Fournir votre programme de formation proprement rédigé, décrivant :

les objectifs de la formation le public concerné les prérequis nécessaires pour la formation le contenu pédagogique détaillé pour chaque jour de formation les modalités de contrôle des connaissances en plus pour les formations à distance : le détail des séquences et de leur évaluation, la description des travaux demandés aux stagiaires et le temps imparti, les moyens d’organisation ainsi que les moyens d’assistance pédagogique et technique.

Étape 6) Indiquer votre nom de formateur et joignez votre CV

Étape 7) Fournir un extrait de casier judiciaire du responsable de l’organisme de formation (cliquez ici pour en faire la demande en ligne)

 

Et vous, en combien de temps avez-vous eu votre numéro de formateur ? 

 

Source

https://www.creerentreprise.fr/comment-creer-organisme-de-formation/

Stephane Leforestier

 

Développement personnel

COMMENT SE FORMER EN TANT QUE FORMATEUR !

# Formateur, compétence, formation

Depuis le 1er janvier 2011, les formateurs indépendants auto-entrepreneurs cotisent à la formation professionnelle, ce qui vous donne des droits pour se former à hauteur de 900 euros par an !

Sachez que le montant de vos droits à la formation n’est pas proportionnel à votre chiffre d'affaires.

Chaque auto-entrepreneur formateur cotise à la formation professionnelle. Le montant prélevé est proportionnel au chiffre d'affaires relevant du RSI soit 0,2 %

Ainsi, chaque année, l'URSSAF vous adresse une attestation de contribution à la formation professionnelle, dans le cas contraire, celle-ci est disponible sur internet ou auprès de votre URSSAF :

Le montant de vos droits à la formation dépend du code APE (Code d’Activité Principale) et géré pour chaque FAF (Fonds d’Assurance Formation). En l’occurrence, le code APE du formateur indépendant est le 85.59A (Formation continue d'adultes), et la FAF associé est la FIFPL (Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux). 

Le formateur indépendant profite d'une prise en charge annuelle (pour le 1er Juillet 2018) plafonnée à 900 € pour une formation courte, dans la limite de 300 € par jour pour une formation prioritaire.

Les formations longues durée sont plafonnées à 70% du coût réel de la formation, limitée à 2500 € par professionnel pour les formations prioritaires et 1000 euro pour les formations non prioritaires.

Les formations de formateur doivent être obligatoirement référencé dans le Datadock pour être pris en charge, comme le montre ci-dessous les criteres de prise en charge de la FIFPL.

Pensez-vous utiliser votre CPF ou votre cotisation pour des formations de formateur ? Venez échanger avec nous sur notre groupe Facebook ! 

Si vous avez des questions, nous aurons le plaisir d'échanger avec vous 

Source: 

Source :

Blog Evoportail : https://www.evoportail.fr/blog/2014/10/24/auto-entrepreneurs-utilisez-vos-droits-a-la-formation

Ministère du travail : http://travail-emploi.gouv.fr/grands-dossiers/reforme-de-la-formation-professionnelle/

CAP22 Service public : se réinventer pour mieux servir, nos 22 propositions pour changer le modèle

Carrière et projet professionnel

COMMENT ÊTRE FORMATEUR INDÉPENDANT SANS DATADOCK !

# Formateur indépendant, Datadock, organisme de formation

Parru en 2017, Datadock a pour démarche de simplifier les procédures administratives dans le domaine de la formation. Datadock permet de devenir un organisme de formation (OF) et d’être directement visible dans le catalogue des financeurs. Être OF, a pour avantage d’avoir une rémunération supérieure du fait que l’on est directement en relation avec les financeurs. Seulement en pratique, Datadock est devenu un enfer d’administratif, voir pour certains indépendant, l’impression de relever une épreuve « koh-lanta » !

Ainsi, le temps passé à réaliser des démarches administratives et répétitives est importante voir chronophages au quotidien pour un formateur indépendant agrée.

Comment fonctionne le Datadock ? Est-il possible d’être indépendant sans s’occuper du Datadock ? Existe-t-il un système qui permet d’oublier ce carcan administratif ? Faisons le point !

Fonctionnement du Datadock

Datadock est une base de données sur la formation professionnelle dans un but de montrer une certaine qualité de formation. Elle permet aux financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité des organismes de formation via 6 critères de qualité définis par la loi. Après leur enregistrement sur Datadock, les formateurs indépendants doivent déposer des éléments de preuve liés aux 21 indicateurs, définis par les financeurs pour répondre aux 6 critères.

« Une fois le contrôle de la conformité des pièces réalisé, les formateurs indépendants deviennent organisme de formation et sont « datadockés » par les financeurs.

A disposition des organismes de formation, des entreprises et du public, datadock demande l'appréciation de la qualité des formations dispensées et doit répondre à six critères d’évaluation comme l’identification des objectifs de la formation, la qualification professionnelle des formateurs etc. »

Datadock, une base de donnée chronophage 

Par expérience, le temps alloué pour l’inscription Datadock est très important. La démarche d’inscription peut durer des semaines voir des mois. Il existe même des guides complets payants pour apprendre à utiliser Datadock ! A l’issue, le dossier d’inscription peut être refusé ou accepté du jour au lendemain du fait que les indications ne sont pas toujours très claires. Le vocabulaire, trop pointu pour certain est mal compris. Cela demande souvent d’être accompagné par un livre du droit pour comprendre les termes exacts ! Partant de ce constat, nous avons décidé de créer Ganapati !

Notre philosophie

Nous souhaitons que les formateurs soient aux centres de leurs intérêts. Devenez votre propre patron, gérez votre emploi du temps et formez en toute liberté en ayant une rémunération supérieure à celle d’un organisme de formation traditionnel.

Nous sommes là pour vous, inscrivez-vous et venez échanger sur notre groupe Facebook, vous êtes les bienvenus !